Apprentissage de la propreté | Regard9

Bébé fafa l’apprentissage de la propreté?

L’apprentissage de la propreté restera sans aucun doute un défi que tous les parents rencontreront dans le parcours développemental de leur enfant. Comment? Où? Quand? Je suis tombée sur une citation qui, selon moi, est plutôt sage surtout lors du début de l’apprentissage « Il ne s’agit pas d’un sprint, mais plutôt d’un marathon » Gary Heffner. Non, mais il l’a l’affaire Gary!

Effectivement, mettre son enfant propre demande du temps, de l’énergie, de la persévérance, de la créativité et beaucoup d’amour. Vos petits trésors ne veulent pas vous décevoir, mais parfois la compréhension de cet apprentissage est plus complexe que l’on pense. Aussi, mesdames et messieurs, arrêtez de comparer vos enfants. En effet, chaque enfant est unique et a son propre rythme. Est-ce qu’on peut s’entendre pour dire que la vie est déjà assez stressante de même pas besoin de vous mettre de la pression avec l’opinion ou le témoignage de miss mon enfant est devenu propre à 14 mois sans problèmes ! Bien heureuse pour elle, mais parfois, ce n’est pas aussi facile…

 

Un mode d’emploi S.V.P!

Votre enfant vient d’avoir deux ans et vous êtes prêt à affronter l’épreuve du petit pot…

Avant tout, êtes-vous dans une bonne période pour amorcer cela? êtes-vous en forme? La santé est bonne? Je vous conseille d’attacher votre tuque parce que lorsque l’on démarre la machine on ne l’arrête plus!

  1. Familiarisez votre enfant avec le petit pot que vous avez sélectionné selon ses besoins. Pour ce faire, avant le bain, après le bain, lors des changements de couche, on apprend à notre enfant qu’il possède une autre alternative à une couche humide qui pendouille! Une séquence avec des images, un tableau et des livres sur le sujet sont tous des moyens qui peuvent aider l’enfant à comprendre ce qu’on attend de lui.
  2. Pourquoi ne pas l’inviter avec papa ou maman afin de lui montrer visuellement ce qu’on fait assis sur une toilette? D’ailleurs, attraper et asseoir l’enfant durant l’action peut aider à faire l’assimilation de l’apprentissage.
  3. Les tableaux ou des renforçateurs tels que des collants, des jouets, des bonbons ou des chocolats peuvent aussi aider au départ. Attention, je ne dis pas de toujours donner des gâteries, mais seulement de les utiliser pour motiver nos petits choux au départ si vous avez un petit gourmand. Par la suite, il suffira d’estomper le renforçateur 1 pipi, 1 bonbon pour éventuellement troquer 5 pipis pour 1 bonbon! Un applaudissement, un bravo, un câlin ou même une petite danse discrète en guise d’encouragement est aussi acceptable.
  4. Petit conseil, il est important de contrôler vos réactions parce que si celles-ci sont trop intenses, cela pourrait faire l’effet inverse et votre coco ne voudra plus jamais faire un beau pipi dans son pot.

Il n’a pas de formule magique, soyez à l’écoute de vos enfants!

Pour en apprendre plus sur les prérequis à l’apprentissage de la propreté, je vous propose un outil visuel sur lequel j’ai travaillé avec l’équipe de Regard9! Vous pouvez le télécharger dans la section gratuité du site Regard9 (CLIQUEZ ICI) Je vous donnerai plus de détails lors de ma prochaine capsule vidéo. 🙂

Pour d’autres stratégies en lien avec l’éducation de la propreté et l’éducation spécialisée, suivez mes capsules sur la page Facebook de REGARD9. 🙂

Leave a Reply